PETER OTTE
MIEL



Depuis que l'homme existe, le miel est produit, d'abord par le vol d’essaims d'abeilles sauvages ou en enfumant les ruches. L'avantage de la ruche est que les abeilles étaient à proximité des villages et ainsi «domestiquées»


Les pratiques actuelles sont devenues plus faciles. Les abeilles vivent dans des ruches en bois ou en frigolite construites avec des cadres. Les cadres avec du miel peuvent être prises hors de la ruche et après replacées. L’abeille est ainsi peu dérangée. Les fleurs fraîches secrètent quotidiennement du nectar, produit naturel intact.


Les abeilles recueillent le nectar sur les plantes avec leur langue et le place dans un sac attaché à leur corps et le ramènent dans la ruche. Les glandes digestives produisent des substances (enzymes), forçant les sucres multiples à se convertir en sucres simples rapidement Pendant ce temps, se crée des substances qui empêchent la croissance des micro-organismes. Après évaporation de l'excès d'eau, le miel est stocké dans les cellules et elles le operculent.


Dans la phase initiale, le miel est liquide, après un certain temps, le miel cristallise (se solidifie). Le processus naturel n’influence pas la qualité du miel.


Ceci dépend des sortes de fleurs, que le miel est liquide (acacia) ou non (colza), légèrement graveleux (trèfle) ou plus graveleux, épaisseur de «grains de sucre" (bruyères). Ce sentiment de grain n'indique en aucune manière l'ajout de sucre. Toujours en termes de saveur et d'arôme, il ya autant de différences qu'il ya des fleurs.


Le miel est nettement plus important que le sucre: c'est un mélange de fructose, de glucose, divers minéraux, oligo-éléments, enzymes, vitamines, acides organiques ... 


Le miel est un vrai régal dans nos cuisines.  

Reproduction interdite - Tous droits réservés - © Peter Otte sprl - Site réalisé par Fragmatix